Les gens que j’accompagne m’ont souvent confié en coaching, à voix basse : “vous savez, je manque un peu de confiance en moi…“, comme un complexe, comme une infirmité très personnelle… et je leurs réponds souvent : “Comme tout le monde !“.

La CONFIANCE : notre bien le plus précieux, pour être plus précis on distingue :

  • L’estime de soi : la valeur que je m’accorde, conséquence de l’amour inconditionnel reçu, des messages positifs sur “l’être” : “tu es malin”, “tu est rapide”, tu est intelligent” etc…
  • La confiance en soi : le fait de croire en ses capacités, conséquence des valorisations sur nos actes : “Tua s réussi à …”, “tu sais faire ça …” etc…

Le père de Venus Williams intervient un jour pour stopper l’interview de sa toute jeune fille qu’un journaliste pourrait faire douter d’elle même…

Voici la teneur de l’échange :

  • Interviewer : Penses-tu que tu peux la battre?
  • Vénus Williams : Je sais que je peux la battre.
  •  Interviewer : Tu le sais?
  • Vénus Williams :Oui (sourire)
  •  Interviewer : Très confiante ?
  • Venus Williams : Je suis très confiante.
  •  Interviewer : Tu dis cela si facilement. Pourquoi?
  • Vénus Williams : Parce que j’y crois.
  •  Père de Vénus : Ok, vous allez coupez maintenant si cela ne vous dérange pas. Et laissez-moi vous dire pourquoi : elle répondait avec beaucoup de confiance la première fois. Mais vous avez continuez d’insister encore et encore.
  •  Interviewer : Vous ne pouvez pas continuer à interrompre l’interview.
  •  Père de Vénus : Vous feriez mieux de comprendre à qui vous avez affaire. Il s’agit de la confiance en soi d’un enfant de 14 ans. Et cet enfant jouera encore au tennis quand votre vieux cul et le mien seront dans leurs tombes. Quand elle dit quelque chose, c’est OK. Vous avez affaire à une petite noire, laissez-la être une enfant.
  • Elle a répondu avec beaucoup d’assurance…Et bien laissez la être confiante !

Ce “père / coach” protège sa fille Venus Williams (49 titres dont 10 tournois du Grand Chelem) de ce journaliste qui semblerait presque reprocher lui reprocher d’être confiante parce qu’il sait que c’est son bien le plus précieux.

Sachons préserver ce trésor accumulé au fil du temps qu’est notre confiance en nous et ne jamais faire douter ceux qui manifestent cette confiance avec assurance (que l’on confond à tort avec de l’arrogance). J’entends d’ici les esprits chagrins me mettre en vigilance : “Attention ! Si les gens ont trop confiance en eux, c’est dangereux…” Ah, peut-être… mais je croise depuis 25 ans d’avantage de gens qui sont prisonniers de leurs doutes, que de gens gênés par leur excès de confiance alors par pitié laissons les gens croire en eux, en leur potentiel, en leur projet, plutôt que de jouer les “Cassandre pessimistes” pour les freiner au nom de quoi ? nos propres déficit de confiance peut être …

Share this entry